5 astuces pour écrire un bon titre

Comment écrire un bon titre ? C’est une question que l’on se pose souvent à la rédaction d’un article. Un bon titre est la garantie du succès de votre article, et de votre stratégie de contenu. Sur le web, 80% des titres déterminent le nombre de lectures des articles. C’est ce qu’on appelle la règle des 80/20. En effet, 80 % des internautes liront seulement votre titre, et 20 % d’entre eux iront jusqu’au bout de votre article. Peu importe le sujet que vous traitez, aussi intéressant soit-il, si vous voulez attirer plus de lecteurs, vous devrez soigner vos titres et les rendre plus accrocheurs. Écrire un titre qui capte l’attention de l’internaute peut s’avérer difficile au départ, mais si vous poursuivez vos efforts, vous obtiendrez des résultats avec un nombre de lecture en constante évolution !

Lors de la rédaction d’un titre, il faut donner à vos lecteurs des réponses à certaines questions de référence, les fameuses 5W en anglais ou QQOQCP (qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi) qui vont leur permettre de se faire une idée de ce qu’ils vont pouvoir trouver comme informations dans votre article. Ici, le chapeau de l’article est aussi un élément déterminant, car il a pour objectif de résumer en quelques mots seulement ce qu’on va retrouver dans le reste de l’article. Cependant, le chapeau ne doit pas être confondu avec l’introduction, pour la simple et bonne raison que son rôle est bien plus important, car il donne l’information clé du message.

Préférences titres d'aritcles
Pour vous aider dans la rédaction du titre parfait, découvrez ci-dessous nos 5 astuces :
 
  • Ajoutez un mot-clé pertinent dans votre titre, votre SEO n’en sera que meilleur !

Quand vous rédigez un article, pensez toujours aux mots-clés qui seront utiles pour améliorer votre SEO (référencement naturel) ! Important pour les robots des moteurs de recherche mais aussi pour les lecteurs, le titre doit être court, clair et précis ! On estime qu’une dizaine de mots est suffisant pour la rédaction d’un titre. Pour trouver le bon mot-clé à intégrer, posez-vous une question simple :  » Qu’est-ce que je taperais pour tomber sur cet article ? « . En vous mettant à la place du lecteur, vous saurez plus facilement quel mot intégré en priorité dans votre titre. Vous pouvez aussi taper sur les moteurs de recherche le sujet de votre article pour voir lesquels ressortent en premier, et surtout, quels titres ont été privilégiés. Cela vous permettra ainsi de vous démarquer de vos concurrents, et d’avoir un meilleur référencement en vous basant sur un mot-clé différent.
En clair, vous devrez identifier votre mot-clé principal (aussi appelé requête cible), qui est un mot ou un groupe de mots que les internautes tapent dans un moteur de recherche afin de trouver des informations.

  • Évitez les titres longs !

On estime qu’un titre doit contenir entre 4 et 10 mots maximum. Plus le titre est court, mieux c’est ! En effet, un lecteur va taper plusieurs mots-clés afin de tomber sur différentes ressources qui répondent à ses questions. Si votre titre est trop long, il risque de ne pas cliquer sur votre article, bien que ce dernier soit très pertinent. Selon des experts du référencement, il est recommandé de rédiger un titre entre 50 et 60 caractères, 90 grand maximum, de peine de le voir tronqué par les moteurs de recherche. Si vous écrivez un article qui s’intitule « Quelles stratégies de marketing digital à mettre en place pour les entreprises du e-commerce ? » Vous trouverez sur les moteurs de recherche votre titre comme suit: « Quelles stratégies de marketing digital à mettre en place… ». Si l’internaute n’a pas l’information principale dans les premiers mots, il ne viendra pas sur votre site, et vous perdrez de nombreuses visites. Pour l’éviter, c’est simple, utilisez des mots courts et simples, il faut que vos lecteurs comprennent rapidement les mots que vous utilisez !

  • Attirez le lecteur avec une question (« comment faire… »)

Pour certains rédacteurs, susciter l’intérêt des lecteurs avec un simple titre est un défi parfois difficile à relever. Cependant, il existe des techniques pour les attirer plus aisément. En effet, rédiger un titre sous la forme interrogative s’avère être une technique payante. En posant une question, l’internaute sera tout de suite intéressé et souhaitera en savoir plus. On a tendance à l’oublier, mais sur le web, les internautes posent le plus souvent des questions dans leurs requêtes, du type : « Comment faire une pâte à crêpes ? » / « Pourquoi il faut manger 5 fruits et légumes par jour ? », et ce dans tous les domaines (réglementation, nutrition, sport…). Comme mentionné précédemment, il est important que votre titre réponde au QQOQCP. Poser des questions en guise de titres d’articles est donc particulièrement judicieux.

  • Utilisez des listes (« 5 conseils pour… »)

Véritables stars du web, les articles qui contiennent des chiffres dans leurs titres ont toujours beaucoup de succès. Quel que soit le domaine d’activité, les articles qui sont les plus populaires sont toujours ceux présentés sous forme de listes : « 5 outils utiles pour présenter un reporting » / « Les 150 hashtags qui ont la côte sur Instagram »… Vous l’aurez compris, ce type de titres synthétise parfaitement les informations qu’on retrouvera dans un article, en apportant un gain de temps pour les lecteurs. Votre article sera beaucoup mieux référencé si votre titre comporte des chiffres. Les moteurs de recherche adorent ça, alors n’hésitez pas à en intégrer dans vos titres !

  • Évitez le piège à clics ( “ clickbait ” )

Plus connu sous le nom d’articles « pu*aclic », les articles dits « clickbait » ou « piège à clics », sont des techniques de marketing digital qui ont comme seul et unique but d’augmenter de manière significative le nombre de clics sur des articles ou publicités. L’objectif est d’appâter les internautes sur une page web à l’aide de titres racoleurs, voire très exagérés, pour les faire cliquer sur l’article ou la publicité souhaitée.
Il y a quelques années encore, ce type d’articles était légion sur les réseaux sociaux et notamment Facebook, qui avait pris en 2017 une décision radicale en réduisant considérablement la visibilité de ces contenus pour qu’ils touchent moins d’internautes. Avec cette technique marketing, les sites en question touchaient de l’argent plus facilement avec l’intégration de publicités et liens sponsorisés. Même si elle marchait, elle suscitait bien trop souvent la frustration chez le lecteur, qui une fois arrivé sur le site, se rendait compte que le contenu proposé n’était pas du tout à la hauteur du titre de l’article, et parfois même, n’avait aucun rapport ! 

Vous avez maintenant quelques astuces en main pour rédiger un titre bien accrocheur ! Évidemment, la rédaction d’un article est plus longue que celle d’un titre, cependant, ne le négligeait pas car il sera bénéfique pour votre référencement sur les moteurs de recherche, alors à vous de jouer !