LinkedIn : faire de vos collaborateurs vos ambassadeurs

Sans doute la page Linkedin de votre entreprise compte-t-elle quelques centaines, voire quelques milliers d’abonnés. Mais combien vos collaborateurs comptent-ils d’abonnés en cumulant tous leurs profils ? 10 fois plus ? 100 fois plus ? Imaginez qu’ils deviennent des ambassadeurs actifs de votre entreprise sur Linkedin : la visibilité de votre marque en serait décuplée. C’est tout l’intérêt d’une stratégie d’employee advocacy (ou programme d’employés ambassadeurs).

Cette stratégie est d’autant plus efficace que développer une communauté autour d’une page entreprise s’avère compliqué. Tout d’abord, vous l’avez sans doute déjà remarqué, une page entreprise ne peut pas gagner facilement des abonnés comme un compte personnel : impossible de cliquer frénétiquement sur « Se connecter ». Il faut attendre que les internautes s’abonnent à votre page. Et ça peut être long… Voire très long, car Linkedin privilégie la visibilité des profils personnels. Pour obtenir des vues, les pages Entreprises n’ont pas d’autres choix que de « passer à la caisse. »
En effet, l’algorithme de Linkedin minore volontairement la portée des publications des marques… Sauf si elles sponsorisent leur contenu ! Et là, votre budget peut vite grimper: entre 2€ et 7€ de coût par clics ! Autrement dit, avec une sponsorisation d’environ 1000€, vous pouvez espérer générer… 200 clics sur votre publication. C’est la stratégie de l’éléphant qui accouche d’une souris ! Cher. Beaucoup trop cher par rapport aux résultats escomptés mais aussi comparés aux autres réseaux sociaux.

Par ailleurs, des études montrent que la confiance accordée aux publications d’un profil personnel est 7 à 8 fois supérieure à celle accordée à une marque. Trouver des ambassadeurs pour votre entreprise s’avère donc la solution la plus pertinente.

Identifier les ambassadeurs

 

Avant de vous lancer dans votre stratégie d’employee advocacy, vous devez identifier les salariés susceptibles de jouer le jeu. Chez Newsroom 365, lorsque nous accompagnons un client, nous démarrons par une formation à l’utilisation de Linkedin qui s’adresse à tous les collaborateurs. Cela permet de donner la même information à tous, de préciser vos attentes et de voir qui a de l’appétence pour ce réseau social. Ensuite, on distingue généralement 3 groupes :

– Ceux qui veulent jouer le jeu de l’employee advocacy, maîtrisent déjà Linkedin et prennent le temps de publier et partager des contenus. Avec eux, il est pertinent de bâtir une stratégie de « personal branding ». L’idée est d’inciter chaque collaborateur à être identifié sur un domaine d’expertise. L’erreur trop souvent commise est de « copier » le contenu de la marque ou de dupliquer la bannière Linkedin du compte entreprise. Les collaborateurs doivent apporter un contenu complémentaire et personnaliser leurs publications. Sinon, à quoi bon suivre plusieurs comptes identiques ? Pour ces « supers ambassadeurs », il faudra aller au-delà de simples partages et commentaires et publier des contenus exclusifs.
– Ceux qui font preuve de bonne volonté mais qui, par manque d’intérêt ou manque de confiance en eux, se contenteront de partager le contenu de votre page ou de leurs collègues. Ce « bataillon » est généralement le plus fourni. Il est important de bien expliquer à ces ambassadeurs comment partager ou commenter les publications de la page entreprise. Un simple « J’aime » n’aura que peu d’effet sur la visibilité de vos contenus, au contraire des commentaires ou partages, a fortiori si la personne maîtrise le principe des # et @.
– Ceux qui ne souhaitent pas s’investir sur Linkedin. Certes, vous pouvez regretter ce manque d’adhésion, mais n’oubliez pas qu’un compte Linkedin est personnel : chacun est libre de publier ce qu’il veut. On peut aussi ajouter qu’il serait contre-productif de contraindre un salarié à partager du contenu sur Linkedin. La sincérité doit transparaître dans les publications.

Une fois la stratégie mise en place, reste à produire le contenu ! C’est la base même de n’importe quelle stratégie de visibilité : il faut rédiger des contenus réguliers et intéressants. Newsroom 365 peut vous accompagner dans votre stratégie éditoriale, aussi bien pour le compte de votre entreprise que pour le personal branding du dirigeant ou des collaborateurs.

Quels outils utiliser ?

 

Une fois le contenu publié, il doit être partagé et commenté. De façon efficace. Et rapidement. Car un compte à rebours implacable se met en place dès que vous publiez sur Linkedin. Plus le temps passe, plus votre contenu tombe dans les limbes. Comment s’assurer que vos contenus soient partagés et commentés dans les heures qui suivent la publication ? Plusieurs outils existent. Vous pouvez faire le choix de la simplicité avec l’envoi d’un message (sur Intranet, messagerie collaborative, mail), qui informe les collaborateurs qu’un post vient d’être publié. Charge à chacun de le partager et de le commenter. Vous pouvez aussi professionnaliser votre stratégie avec des outils comme Easy Advocacy ou Socialy Up qui vont vous permettre d’industrialiser la publication des contenus et/ou de mesurer l’engagement de vos collaborateurs.

Au-delà de votre intérêt en termes de visibilité, la mise en place une stratégie d’employee advocacy vous permettra d’impliquer vos collaborateurs et de valoriser leur expertise, d’améliorer la communication interne et le sentiment d’appartenance. Convaincus ?