De l’intérêt de publier une Story sur LinkedIn… Ou pas

Comme Instagram, Snapchat, ou Facebook, LinkedIn a cru bon de proposer des stories. Pour rappel, une « story » est une publication au format vertical (photo, vidéo, Gif, texte) qui a une durée de vie éphémère (souvent 24h). Autant le concept a séduit un large public sur Instagram ou Snapchat, autant les utilisateurs de LinkedIn semblent bouder ce format. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il ne représente pas un grand intérêt… Pour l’instant.

Si vous naviguez sur l’application de votre téléphone, vous trouverez les « stories » LinkedIn affichées en haut de votre écran. Faîtes le test : vous y trouverez des contenus parfois très beaux, qui ont plutôt leur place sur Instagram, de la pub et des publications sans grand intérêt. Autant dire que pour l’instant, l’intérêt est assez limité. Il faut dire que LinkedIn ne ressemble pas aux autres réseaux où le format « story » cartonne : c’est un réseau professionnel où la moyenne d’âge est de 44 ans et où les utilisateurs privilégient le fond sur la forme (enfin, théoriquement 😉). Il faut également ajouter que 43% des utilisateurs de LinkedIn consultent ce réseau social sur leur ordinateur. Et que le format « Story » n’est consultable que sur smartphone ou tablette.

Adapté aux moments de spontanéité

Faut-il pour autant bannir cette nouveauté ? Pas forcément… Tout d’abord, vous l’aurez constaté sur votre appli, le format bénéficie d’une belle visibilité. Et comme peu de « stories » sont publiées, vous aurez moins de difficulté à générer de l’audience qu’en publiant dans votre fil.

Ensuite, la « Story » permet de créer une forme de complicité avec votre audience. Il est adapté aux moments de spontanéité. Idéal, donc, pour travailler votre marque employeur. Pensez-y la prochaine fois que vous accueillez un nouveau collaborateur ou que vous réunirez vos équipes pour un pot ou un babyfoot (après la Covid, donc…)

Le format « Story » se prête également aux histoires. Comme il peut être découpé en trois séquences, il permet de dérouler un récit au-delà d’une seule image ou d’un seul texte. Vous pouvez donc profiter de cette fonctionnalité pour présenter un produit en 3 images, raconter une journée en 3 moments forts… Mais la possibilité de publier un document de plusieurs pages dans son fil rend la story de 3 images assez limitante.

Vous l’aurez compris, chez Newsroom 365, nous ne sommes pas convaincus de l’intérêt de publier des « Stories » sur LinkedIn. Faîtes un test par vous-même. Dans tous les cas, il faudra faire preuve de créativité. Et ne jamais négliger le fond ! Ne publiez que si vous avez quelque chose à dire/raconter/montrer.